lundi 20 mars 2017

LE CHÂTEAU DE KOCHERSBERG

LE CHÂTEAU DE KOCHERSBERG (67):





UN CHÂTEAU ÉPISCOPAL


SITUATION

Le château de KOCHERSBERG se trouvait sur la commune de NEUGARTHEIM-ITTLENHEIM, au sommet d'une colline à environ 300 mètres d'altitude. Ce château a donné son nom à toute une région d'Alsace.


HISTOIRE


Un oppidum gaulois couronne déjà le sommet de la colline. Le lieu deviendra une possession lorraine. Au début du XIII° siècle l'évêque de STRASBOURG veut acquérir le terrain. Les abbayes ne peuvent toutefois vendre leurs biens. L'évêque échange plusieurs terres inféodées initialement aux LICHTENBERG et aux BEGER afin d'obtenir satisfaction. A la suite le longues négociations le prélat jouit du KOCHERSBERG en 1249. A cette époque, une maison forte agricole et viticole s'élève déjà sur la colline. Ce premier château serait une construction des comtes de DABO. L'édifice aurait déjà été en ruines lorsque l'abbaye de HAUTE-SEILLE (54) - voir ce nom, le reçoit en don. En plus des échanges terriens, l’évêché devra encore verser à HAUTE-SEILLE l'équivalent de dix kilogrammes d'argent pour entrer en plaine possession des lieux.

L'évêque peut enfin faire ériger un château-fort qui surveillera un axe important reliant STRASBOURG. En 1261 un conflit éclate entre l'évêque et les bourgeois de STRASBOURG. on ignore si le KOCHERSBERG a joué un rôle dans ces évènements. La forteresse est citée en 1333. Le château va servir de refuge à l'évêque Berthold de BUCHEGG en conflit avec Louis de BAVIERE. C'est l'un des rares épisodes militaires du château. La place devient la résidence d'un capitaine au XIV° siècle. Le KOCHERSBERG reste tributaire du bailliage de SAVERNE.
Suite à des difficultés financières, le château est engagé en 1394 à la ville de STRASBOURG. Cette dernière conservera la place jusqu'en 1537, et, ce n'est que sous la menace croissante de la Réforme que l'évêque rachète l'engagère. En 1439 et en 1444, le château sert de refuge aux populations lors des invasions des Armagnacs et en 1525 lors de la guerre des Rustauds. Au XV° siècle le château est siège d'un bailliage occupé entre autres par la famille de LUPSTEIN.
En 1592 l'évêque Jean de MANDERSCHEIDT s’éteint. Sa succession disputées entre Georges de BRANDENBOURG âgé de 15 ans et le cardinal Charles de LORRAINE qui, bien que déjà évêque de METZ, vise également la mitre de STRASBOURG. Son élection engendrera un conflit armé. Le 26 mai 1592 les protestants assiègent le KOCHERBERG et sen emparent. Le 20 juin, les troupes lorraines assiègent le château à leur tour. Il tombe au bout de trois jours. La forteresse est incendiée et Charles de LORRAINE ordonne la destruction de la place. Les ruines sont utilisées comme carrière jusqu'au point de disparaitre entièrement.




ÉTAT ACTUEL

Il ne subsiste rien du château.


ACCÈS

La colline qui porte une réplique d'une station de télégraphe CHAPPE domine la village de NEUGERTHEIM. Suivre les sentiers fléchés pour atteindre son sommet




VUES DU SITE





Le château ( gravure du temps)




Emplacement du château (photo trouvée sur Internet)