vendredi 25 septembre 2015

CHÂTEAUX DE DOMBROT SUR VAIR: BOUZEY et DOMBROT

LES CHÂTEAUX DE DOMBROT SUR VAIR (88):

UNE MAISON FORTE PUIS UN CHÂTEAU






LA MAISON FORTE DE BOUZEY

SITUATION


La maison forte de BOUZEY se trouve sur la commune de DOMBROT SUR VAIR, dans le village, sous l'église au bord du VAIR à 290 mètres d'altitude.


HISTOIRE 

Cette possession de la famille de BOUZEY est citée en 1304 à 1444. La maison forte est sans doute abandonnée au XVI° siècle après l'édification du château.


ETAT ACTUEL


Transformée en ferme, il subsiste une tour ronde du XIII° siècle malheureusement raccourcie au XIX° siècle.


ACCÈS

BOUZEY est une propriété privée qui ne se visite pas.




VUES DU SITE



Vue générale




La tour




Vue rapprochée




LE CHÂTEAU DE DOMBROT SUR VAIR

SITUATION

Le château de DOMBROT SUR VAIR lui aussi construit dans le village, se trouve lui en bordure de la route menant à LA NEUVEVILLE SOUS CHÂTENOIS à 320 mètres d'altitude.

HISTOIRE

Succédant à la maison forte, le château est érigé au XVI° siècle. Je n'ai trouvé aucun élément historique le concernant.


ASPECT ACTUEL

Il subsiste la porte d'entrée, un manoir et le pigeonnier, le tout en fort mauvais état.

ACCÈS

Simplement visible de l'extérieur, DOMBROT est une propriété privée qui ne se visite pas.


VUES DU SITE



Façade Ouest et porte d'entrée




Vue coté Est




Le manoir




Le pigeonnier




La cour intérieure

jeudi 24 septembre 2015

CHÂTEAU DE KINTZHEIM

LE CHÂTEAU DE KINTZHEIM (67):

SON ORIGINE REMONTE A CHARLEMAGNE


Aujourd'hui, ce château est  connu pour avoir accueilli dès 1968 un spectacle de rapaces. Le premier du genre en France il me semble. Mais ce spectacle a su garder sa fraîcheur d'origine. Ici, pas de montreur costumé, pas d'effet grand spectacle pour épater le touriste. Tout est resté de bon gout comme à l'origine. Les rapaces sont présentés en respectant l'animal et c'est tant mieux. 

SITUATION

Le château de KINTZHEIM se trouve sur la commune de même  nom. Il domine de village à 330 mètres d'altitude.

HISTOIRE

"QWUNINGESHAIM", c'est sous ce nom qu'apparaît le château dans une charte du 14 septembre 774. CHARLEMAGNE cède cette terre à FULRADE, abbé de SAINT-DENIS. Le 17 février 843, le château est pour moitié un franc-alleu tenu par ERCHANGAR et pour l'autre moitié, une possession impériale. Sous la dynastie HOHENSTAUFFEN c'est un bailliage impérial. En 1227 apparaît la famille de KINTZHEIM. La château actuel est l'oeuvre de WÔLFELIN pour le compte de Thierry de KINTZHEIM, ministérial de l'abbaye d'ANDLAU. Dès 1250 la famille de KINTZHEIM s'éteint. La place est alors tenue par une famille de hobereaux les RATHSAMHAUSEN-EHENWEIER. Sous Rodolphe de HABSBOURG le domaine impérial de KINTZHEIM est confié pour moitié à la famille de KAGEN. Les RATHSAMHAUSEN mécontents se placent alors sous la protection le la Maison d'AUTRICHE puis incendient la cité de CHÂTENOIS (67). Les bourgeois de cette ville se rebellent et incendient le château de KINTZHEIM. Un accord interviendra entre les familles KAGEN et RATHSAMHAUSEN pour relever la place entre 1300 et 1306. L'empereur rachètera la part cédée aux KAGEN. Les RATHSAMHAUSEN resteront maîtres du château jusqu'en 1480, date de leur extinction.


Les nobles de MORIMONT

Par héritage, la forteresse échoit aux MORIMONT. Gaspard de MORIMONT vend rapidement le château à Jean de HATTSTATT mais celui-ci le mettra à nouveau en vente. C'est la ville de SELESTAT qui en sera le nouveau propriétaire en 1492. Plusieurs châtelains s'y succéderont en paix.

En 1632, c'est la guerre de Trente-ans. Plusieurs riches bourgeois demeurent au château dont les caves regorgent de vin. L'armée suédoise commandée par Gustave HORN investissent la place qui est livrée au pillage. Après la guerre la ville de SELESTAT n'a plus les moyens d'entretenir le château. Celui-ci est vendu à Jean-Guillaume GOLL avec obligation de remise en état. En 1676 par mariage le château revenait au marquis Michel-Armand de BROC, issu d'une famille angevine.

A la Révolution les DE BROC sont spoliés du château qui est vendu comme bien de la Nation et racheté en 1802 par le baron Gaétan Mathieu FABVIER mais après plus de cent ans d'abandon le château était en ruines. Ces ruines vont alors encore changer de propriétaires: GUERNERT, CLOG ...

En 1944 l'armée Allemande utilise le donjon du château comme observatoire. Un tir d'artillerie y provoquera une brèche
 toujours visible.

Le château de KINTZHEIM est classé Monument Historique en 1965.


ETAT ACTUEL

Quand il devint volerie des aigles, le château se trouvait dans un état lamentable. Il est maintenant bien entretenu. Il présente un étrange donjon mi-cylindrique, mi-carré, un palais gothique et une chapelle où des fresques sont encore décelables. Les rapaces sont logés dans la basse cour qui sert aussi d'aire de présentation des oiseaux.

ACCÈS

L' accès à l'intérieur du château-fort n'est possible qu'en s’acquittant du droit d'entrée pour le spectacle de rapaces. Le monument est fermé au public en dehors des heures de présentation. Le château est bien indiqué et de vastes parking sont aménagés en contrebas du monument que l'on atteint en dix minutes de marches.


VUES DU SITE



Plan du château (collection personnelle)




Vue en coupe (collection personnelle)




Reconstitution (collection personnelle)




Entrée actuelle




Donjon et courtine Ouest




La citerne




Bastion Sud-Ouest




Le palais coté Sud




Le palais coté Est




Le palais coté Nord




Vue générale depuis la basse-cour




La cour des écuries occupée par les volières




Donjon et tourelle d'angle




Portes du palais




Logement du portier




Vue intérieure de la courtine Ouest




Partie circulaire du donjon. Notez la brèche de 1944 au sommet de la tour




Les cuisines




Détail sur l'excroissance carrée du donjon reposant sur l'enceinte




Façade Ouest de la chapelle




L'autel




Le plafond




Façade Sud de la chapelle




La salle voûtée





Baies du palais




La basse-cour



latrines

MAISON FORTE DE SAINT-MENGE

LA MAISON FORTE DE SAINT-MENGE (88):

AUJOURD'HUI MAISON D'HABITATION


SITUATION


La maison forte de SAINT-MENGE se trouve sur la commune du même nom en contrebas de l'église à 320 mètres d'altitude.



HISTOIRE

La maison forte est tenue par la famille de SAINT-MENGE.  En 1336, Huart de SAINT-MENGE est un écuyer plus ou moins redevable du prieuré de DEUILLY (88).

Je n'ai pas trouvé d'autres éléments sur ce château


ASPECT ACTUEL

Il subsiste une tour carrée fortement transformée.



ACCÈS

La tour visible depuis la rue est inaccessible au public.




VUE DU SITE


Vue générale

vendredi 11 septembre 2015

CHÂTEAU DE DANNE

LE CHÂTEAU DE DANNE (57):

UNE RUINE DISCRÈTE ET PEU CONNUE

SITUATION

Étrangement construit dans une dépression géographique, le château se trouve sur la commune de DANNE ET QUATRE VENTS (57), à 340 mètres d'altitude.

HISTOIRE

Le château est édifié en 1347. Il est tenu par les nobles MUNCH de VILSBERG . Il s'agit sans doute d'une forteresse élevée pour le compte de l'évêque de METZ tout comme celui de LUTZELBOURG voisin (voir ce nom). La château passera ensuite à François de SICKINGEN. Il sera détruit lors d'un conflit opposant se seigneur palatin contre le prince électeur. Reconstruit, la place est vendue par les sires de LUTZELBOURG au duc de Lorraine CHARLES III qui en fera un poste frontière. C'est à cette époque (XVI° siècle) que la forteresse prendra son air renaissance.
En 1609 DANNE est en ruines et ses pierres vont être dispersées notamment vers SARREBOURG pour les parties les plus récentes. Le reste servira largement de carrière de pierre pour l'édification de diverses maisons du village. 

ETAT ACTUEL

Il subsiste une enceinte polygonale dont les courtines sont encore hautes de plusieurs mètres. Ces vestiges sont privés et ne se visite pas. On peut toutefois en faire le tour par les extérieurs.

ACCÈS


Les ruines sont discrètes et cachées derrières les maisons neuves de la rue du château. Pour y accéder suivre une ruelle qui même vers un étroite vallée ou coule un ruisseau qui semble servir de tout à l'égout pour tout le quartier tant il pue la m.....

Les ruines surplombent le cloaque.



VUES DU SITE



La carte IGN matérialise l'emplacement du château




Les ruines se trouvent sous l'étoile rouge




Courtine Est




Vue générale Est




Autre vue




Entrée actuelle




Le fossé-égout




Courtine Sud




détail de l'appareillage




Rempart Ouest

mardi 8 septembre 2015

CHÂTEAU DE MONT-LES-LAMARCHE

LE CHÂTEAU DE MONT-LES-LAMARCHE (88):

GARDIEN DE L'ABBAYE DE MORIMOND

SITUATION

Ce château se trouve sur la commune de MONT LES LAMARCHE (88). Il est implanté à l'ouest de l'église  à 360 mètres d'altitude.

HISTOIRE

Ce château a été élevé au XIV° siècle sur une terre alors Francomptoise dépendant de l'abbaye de MORIMOND (52). Il servait à assurer la protection de cette puissante abbaye. Je n'ai trouvé aucun renseignement relatif à l'histoire de ce bâtiment qui toutefois semble avoir traversé les siècles avec plus ou moins de bonheur.

ETAT ACTUEL

Utilisé comme exploitation agricole il présente plusieurs caractères féodaux sur sa façade nord peu accessible. Sur la façade sud subsistent deux tours rondes.

Le château de MONT est une propriété privée qui ne ce visite pas.

ACCÈS

En suivant la rue à droite d'une fontaine derrière l'église l'on parvient au château.



VUES DU SITE



Vue générale




Le château et l'église




La tour Ouest




Aperçu de la façade Nord




Ferme traditionnelle de la Plaine des Vosges




Détail sur une toiture en partie constituée de tuiles romaines
jadis omniprésentes mais qui ont presque partout disparu...