dimanche 17 mai 2015

CHÂTEAU DE MOUSSON

LE CHÂTEAU DE MOUSSON (54):



FORTERESSE DES DUCS DE BAR




SITUATION




Le château de MOUSSON se trouve sur la commune de MOUSSON (54) qu'il domine à 381 mètres d'altitude.



HISTOIRE

Le site est fortifié depuis l'antiquité. Les romains l’appelleront MONSIO d'où dérivera le nom de MONT JOVIS transformé en MOUSSON. Le château voit peut être le jour au XI° siècle. Il est tenu par la famille de MONTBELIARD. Louis de MONTBELIARD est duc de BAR. Il épouse Ermentrude de BOURGOGNE. Il aura sept enfants dont Thierry II qui prendra le nom de comte de MOUSSON, Frédéric qui deviendra le premier comte de FERRETTE (voir ce nom), cette famille est l'une des origine de la famille GRIMALDI de MONACO . 

En 1113, Renaud Ier de MOUSSON est fait prisonnier par l'empereur HENRY IV. La forteresse est défendue par l'épouse du prisonnier Gillette de BRIEY. La résistance fut efficace et les troupes impériale sont tenues en échec. L'empereur construit une potence devant le château et menace d'y pendre le comte de MOUSSON si son épouse ne rend pas la place. Hugues de MOUSSON était né durant la nuit. Gillette fit savoir qu'il pouvait pendre son époux car celui-ci était déjà remplacé. HENRY IV décida de pendre Renaud qui ne du la vie sauve que sur l'insistance des nobles qui commandaient l'armée impériale.




La famille de MOUSSON va s'éteindre après dix huit générations. Le dernier de la lignée deviendra marquis de PONT (PONT-A-MOUSSON).

En 1431, René d'ANJOU épouse la duchesse ISABELLE Ière de Lorraine. René est duc de BAR, il devient le duc René Ier de Lorraine. Le château passe alors sous suzeraineté nancéienne. En 1492, un accident mis le feu aux réserves de poudre de la place. La forteresse fut livrée aux flammes. Elle fut relevée en 1567. L'amiral de COLIGNY et le prince de CONDE qui avaient embrassé la réforme vinrent se réfugier un temps au château.

L'occupation Française de la Lorraine allait sonner le glas du château. En 1633, comme à l'habitude des occupants, les population locales furent réquisitionnées pour raser le château. Auparavant, la place avait subit un long siège comparable à celui de LA MOTHE (voir ce nom).

A la fin du XIX° siècle, le château était un belvédère qui permettait de contempler les terres Mosellanes perdues. A cette époque le château accueille l'église paroissiale et le cimetière.
Lors du premier conflit mondial le château et un poste d'observation de choix. Tout un réseau de souterrains fut creusé. Les batteries allemandes pilonnèrent la place et le village anéantissant église et cimetière. Seule la statue de Jeanne d'Arc de l'église fut épargnée. L'on dit que cette statue fut surnommée la sorcière par les allemands.

Mais ce n'était qu'un hors d'oeuvre pour le château car à la fin de seconde guerre mondiale, les 5 et 6 septembre 1944, le 3ème bataillon du 318° RCI américain bombardèrent violemment la château pour un déloger les nazis mais les murailles résistaient étonnamment. Le général américain SEARBY fut tué lors de l’offensive. Cette fois-ci, l'église et Jeanne d'Arc succombèrent...

 Il est classé Monument Historique en 1932.

ETAT ACTUEL

Comme souvent en Lorraine, nous avons affaire à une forteresse gigantesque, mais l'histoire étant ce qu'elle est, il ne subsiste du château qu'une partie des remparts extérieurs dont la hauteur atteint tout de même dix mètres. Plusieurs vestiges se trouvant dans des propriétés privées ne sont pas accessibles, comme la chapelle Templière. L'enceinte du village présente les vestiges de deux portes fortes.
Une horrible construction en béton armé qui se veut une chapelle, mais qui sert surtout de support à des antennes relais, enlaidit la partie nord du château. Il est à noter que les toitures des tours du château de MOUSSON avaient la forme de clocher à bulbe comme ceux de la cathédrale de SAINT-DIÉ.

ACCÈS

Laisser le véhicule sur les parking situés au bas du village de MOUSSON et suivre les indications qui permettent de visiter l'ensemble des vestiges ouverts au public.


VUES DU SITE



Plan du château (panneau en fort mauvais état implanté à MOUSSON)




MOUSSON au XVI° siècle




Reconstitution (collection particulière)




Vue rapprochée de la colline de MOUSSON depuis les hauteurs de
PORT-SUR-SEILLE (54)



Vue générale




L'une des porte forte




l'autre porte 




Vue extérieure de la chapelle Templière




Intérieur de la chapelle




Arrivée au château




La verrue




L'esplanade






vestiges de l'ancienne église




Vestige de la statue de Jeanne d'Arc




Extrémité Nord du rempart




côté Est




Face Sud




La grande brèche




La citerne





Rempart Ouest




Coté Nord




Panneau d'orientation




PONT-A-MOUSSON et la Moselle



Vestige privé



Vue Nord-Sud de l'esplanade

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire