lundi 30 mars 2015

CHÂTEAU DE FOUGEROLLES

LE CHÂTEAU DE FOUGEROLLES (70):

VASSAL DE L'ABBAYE DE REMIREMONT

SITUATION

Le château de FOUGEROLLES se trouve sur la commune du même nom au lieu-dit FOUGEROLLES-LE-CHÂTEAU, non loin de l'école, à environ 350 mètres d'altitude.

HISTOIRE

Le château est construit au XI° siècle par les barons de FAUCOGNEY. La forteresse se trouve dans une région disputée par la Comté de Bourgogne et la Lorraine ce qui lui vaudra le tire de "surséance", soit une sorte de zone neutre. 

Au XIII° siècle le château passe au prieuré d'ERIVAL(88), lui même sous la coupe de l'abbaye de REMIREMONT (88). Pendant deux siècles, la surséance devient le paradis des contrebandiers tout en bénéficiant d'avantages fiscaux considérables. En 1674, le roi de France LOUIS XIV conquiert la Franche-Comté mais il faudra attendre 1704 pour qu'un accord intervienne avec le duc de Lorraine LEOPOLD 1er pour qu'intervienne le rattachement définitif de la région à la Franche-Comté.

J'ignore ce qu'il advint ensuite du château qui, modernisé, est toujours habité de nos jours, 

ETAT ACTUEL

De l'époque médiévale subsistent les remparts extérieurs et une tour tronquée. Un manoir moderne a été édifié dans l'enceinte.

ACCÈS

Le château est privé et ne se visite pas. Néanmoins, les remparts médiévaux sont visibles depuis la route menant à l'école.


VUE DU SITE



Vue générale




Enceinte médiévale

CHÂTEAU DE CRAX

LE CHÂTEAU DE CRAX (67):

UNE TRÈS COURTE EXISTENCE

Le nom de ce château est aussi parfois orthographié "KRAX".

CRAX, voici un nom fort curieux en Alsace inspiré peut-être par celui du château du KRAK DES CHEVALIERS construit en SYRIE lors des croisades. 

SITUATION

Le château de CRAX se trouve sur la commune de MITTELBERGHEIM,  sur une colline dominant un vignoble à 380 mètres d'altitude.

HISTOIRE

Le château est édifié au début du XIII° siècle par Cunon 1er de BERCKHEIM sur une terre qui ne lui appartient pas. Dès 1269, le château est rasé sur ordre de l’évêque de STRASBOURG Conrad de LICHTENBERG avec interdiction de le reconstruire.
Les pierres du château sont emportées et vendue notamment à l'occasion de la construction de la ville de LICHTENAU (Allemagne).

ETAT ACTUEL

S'il n'y a plus aucun vestige de mur, le réseau de fossé est impressionnant. Un peu partout subsiste des tas de pierre sur le site qui semble avoir été de grande taille.

ACCÈS

Il n'existe aucun sentier balisé , mais son accès est très facile. Suivre la RD 62 entre MITTELBERGHEIM et ANDLAU. En sommet de côte peu avant ANDLAU, suivre une étroite route goudronnée montant dans les vignobles vers le COL DU CRAX. A l’entrée de la forêt, stationner le véhicule et suivre la direction du col par un chemin forestier. Après une épingle à cheveux à gauche, emprunter le premier sentier trouvé à droite jusqu'au sommet de la colline. Vous êtes alors sur le site du CRAX.


VUE DU SITE



Croquis des lieux  (réalisé sur place)




Vue générale




Éboulis




Fossés Est




Rocher principal




Coté Sud vu depuis le sommet du rocher




Traces de fortification




Sommet du rocher




Côté Ouest




Amas de pierres




Fossé Nord




Taille du fossé Nord

CHÂTEAU DE BILSTEIN dit Lorrain

LE CHÂTEAU DE BILSTEIN dit LORRAIN (67):

PRISON DES DUCS DE LORRAINE

Il ne faut pas confondre ce château avec celui de BILSTEIN situé sur la commune de RIQUEWHIR (68), qui est dit BILSTEIN ALSACIEN (voir ce nom), bien que ces deux châteaux aient tous deux une origine Lorraine.

SITUATION

Le château de BILSTEIN dit LORRAIN se trrouve sur la commune d'URBEIS à 599 mètres d'altitude, au dessus de la route reliant SELESTAT (67) à PROVENCHERES SUR FAVE (88).

HISTOIRE

Le château est édifié vers 1206 par Thiebault, fils du duc de Lorraine FERRY Ier dit de BITCHE. Cette forteresse surveille le passage par le col d'URBEIS tout en protégeant l'exploitation  de mines d'argent. Très vite, ce château va devenir une prison où va se morfondre entre autre la maîtresse de MAHERUS, grand prévôt de l'abbaye de SAINT-DIE ( voir château de CLERMONT et de BILSTEIN ALSACIEN). Le château sera confié aux seigneurs d'ORTENBERG avant de tomber aux mains des HABSBOURG à l'extinction de ceux-ci. En 1292, le château est pris par Othon d'OCHSENSTEIN qui a rallié le parti d'Adolphe de NASSAU rival des HABSBOURG. Albert II de HOHENBERG en sera le châtelain. De retour aux HABSBOURG, le château est partagé entre les MULLENHEIM, les HATTSTATT et les ECHERY.




Jean MARX D'ECKWERSHEIM


En 1475 il est tenu par Jean MARX d'ECKWERSHEIM. Celui-ci va combattre aux côtés du duc de Lorraine RENÉ II à la bataille de NANCY en 1477. Il s’empare d'un prisonnier de valeur en la personne d'Engelbrecht de NASSAU, partisan du Téméraire. Celui-ci est incarcéré au BILSTEIN et une forte rançon est demandée. L'évêque de STRASBOURG entend bien récupérer l'intégralité de cette rançon fixée à 50 000 florins d'or. ECKWERSHEIM refuse ce qui provoque un siège du château qui va se terminer par la remise du prisonnier au prélat. Plus tard, ECKWERSHEIM entrera en conflit avec le bailli de SAVERNE Anton de WILDSPERG. Pris dans une embuscade MARX est condamné à avoir les deux bras tranchés afin de le faire ressembler à ses armes qui portent justement deux bras. Il en mourra non sans avoir maudit celui qui l'avait condamné. L'on dit que le bailli mourut immédiatement dès qu'il pris connaissance de l'anathème...
En 1543 le BILSTEIN est en ruines. Il passe aux HATTSTATT puis aux CHOISEUL. Le château est vendu comme bien de la nation durant la Révolution et va sans doute servir  de carrière de pierres.
Il est classé Monument Historique en 1898 par l'administration allemande.

ETAT ACTUEL

Il subsiste une partie du vaste donjon d'habitation, des restes de l'enceinte supérieure et une belle citerne. Le château est perché sur un rocher abrupt accessible par le coté nord grâce un pont volant récemment restauré. les vestiges eux sont bien sécurisés.

ACCÈS

Le château est accessible directement en voiture par un chemin forestier dont j'ignore l'origine. Si vous ne le trouvez pas, il vous faudra comme moi grimper une rude pente au départ de l'église d'URBEIS pendant 40 minutes pour atteindre la forteresse.


VUES DU SITE




Croquis du BILSTEIN  (réalisation personnelle)




Les ruines - carte postale du début du XX° siècle (collection particulière)




Le château tel qu'il apparaît lors de la descente du col d'URBEIS




Autre vue depuis le village




Proximité du château




Coté Nord-Est du rocher




Rocher coté Nord




Le pont d'accès




Escalier taillé dans le roc




Le donjon




Vue générale 




Le donjon en 1973




Le donjon en 2015




Vue générale orientée Sud




La citerne




Goulotte taillée dans le roc à proximité de la citerne




Coté Nord, notez l'excavation de la citerne




Une baie




Vers la vallée




Vers le Val de Villé

jeudi 26 mars 2015

CHÂTEAU DE BLUMENSTEIN

LE CHÂTEAU DE BLUMENSTEIN (68):

RASÉ POUR DONNER DE L'HERBE AUX BALLONS...

SITUATION

Le château de BLUMENSTEIN, l'un des huit châteaux qui existaient sur la commune de SOULTZMATT (68) s'élevait à l’emplacement du stade de WINTZFELDEN à 345 mètres d'altitude.

HISTOIRE

Les éléments historiques relatif à ce château sont parcellaires et très rares. Sans doute existait-il au XI° siècle. Ce château pourrait être la demeure historique de la famille de BLUMENSTEIN qui va s'éteindre en 1260. En 1287, le château apparaît sur un acte d'héritage. C'est là la seule source historique. Il pourrait aussi être la demeure des châtelains de SOULTZMATT cités en 1192. Si c'est le cas, le château a été pillé le 14 février 1298 par Thiebaut de FERRETTE. Une dernière hypothèse en fait un franc-alleux.
L'on ignore les circonstances et la date de sa destruction, ou de son abandon.

En 1927, il est décidé d’araser le site pour y aménager un stade de football.

ETAT ACTUEL

Le château a quasiment disparu. Quelques moellons sont visibles émergeant du remblais du stade, à l'Est, dans un ravin rocheux calcaire où ont été creusés plusieurs souterrains dont il subsiste les entrées.

ACCÈS

A SOULTZMATT-WINTZFELDEN, longer à pied le stade par son côté Sud. Un sentier fort malcommode mène aux abris précités environnés d'amas de pierres provenant du château.


VUES DU SITE



Rares moellons provenant du château


Cône d'éboulis à proximité des souterrains


Le talus du stade


Escalier menant au stade ( déconseillé car vous vous retrouvez enfermé dans les 
installations sportives)


Entrée du souterrain principal


la galerie


Autre souterrain

jeudi 19 mars 2015

CHÂTEAU DES FÉES

LE CHÂTEAU DES FÉES (88) :

ENCEINTE ÉNIGMATIQUE

SITUATION

Le CHÂTEAU DES FÉES se trouve sur la commune PLOMBLIERES LES BAINS (88), au hameau de CLAIREFONTAINE proche de RUAUX, à 450 mètres d'altitude.

HISTOIRE

Plusieurs hypothèses s’opposent :

Certains y voient une construction préhistorique ou celtique. Au centre de l'enceinte l'on trouve deux roches parallèles qui seraient les vestiges d'un dolmen.

D'autres y on vu une construction gallo-romaine destinées à contrôler l'accès à la Séquanie.

Une autre hypothèse propose un château fort primitif de l'époque mérovingien qui gardait la frontière entre l'Austrasie et la Burgondie.

Une légende Alsacienne y voit un port destiné à ancrer les bateaux circulant sur un vaste lac alimenté par le Rhin...

Bref ce château des fées est bien mystérieux d'où son nom. Dans les Vosges, les fèes avaient une place importante dans les croyances populaires qui y voyait des êtres tantôt bénéfiques, tantôt maléfique comme la fée HERQUEUCHE assimilée à CARABOSSE...

Au XIX° siècle la ruine sert de carrière pour la construction du mur du cimetière de RUAUX.

ETAT ACTUEL

Il subsiste une enceinte formant un cercle irrégulière et dont les murs en grès atteignent une hauteur culminant à 80 centimètres. Cet ensemble est bâtit sur une hauteur entourée de pentes importantes.

ACCÈS

A CLAIREFONTAINE, laisser le véhicule sur une place en bordure de forêt. Peu avant que la route de descente en cul de sac. De là, un sentier fléché vous conduira aux ruines.



VUES DU SITE


croquis des ruines


Le château des fées - carte postale du début du XX) siècle (collection particulière)



Arrivée sur le site (collection particulière)


L'enceinte (collection particulière)

mardi 17 mars 2015

CHÂTEAU DE GIGERSBOURG

LE CHÂTEAU DE GIGERSBOURG (68) :


UN VASTE SITE TOUT EN RONDEUR

Ce château est aussi connu sous les noms de GUIRSPERG AU VAL ou GIRSBERG-SCHAENZEL, du nom du lieu-dit où il est implanté.


SITUATION

Le château du GIGERSBOURG se trouve sur la commune de WIHR-AU-VAL (68), sur la rive droite de la rivière FECHT à 405 mètres d'altitude.


HISTOIRE

Cité en 1186 il est dénommé GIRSPERG et tenu par la famille de GUIRSBERG. Une branche cadette fera édifier le château de STAUFFEN (voir ce nom).

En 1289 Siegfrid de GUNDOLSHEIM, notable de la ville de COLMAR est assassiné. Il semble que les GUIRSBERG soient partie prenante dans cette affaire, ce qui provoque une réaction du roi Rodolphe de HABSBOURG qui va mettre le siège au château durant vingt trois semaines. En février 1290, le GIGERSBOURG est pris et démantelé.
L'évêque de STRASBOURG Conrad de LICHTENBERG autorise la reconstruction du château en 1296.

En 1316, les comtes de RIBEAUPIERRE sont suzerains de la place en échange de l'offre faite aux châtelains d'occuper un des châteaux de RIBEAUVILLE qui deviendra le GIERSBERG. Le donjon du GIGERSBOURG servira de prison.



Les nobles de GUIRSBERG

Le château est détruit en 1422 par Sassmann de RIBEAUPIERRE et Hans de LUPFEN-HOHNACK pour une raison ignorée.

Dès lors, les ruines serviront de carrière de pierre. Au début du XX° siècle, le site fait l'objet de fouilles d'amateurs.





ETAT ACTUEL

Le château occupait le sommet d'un butte ou subsistent de nombreux éboulis calcaires et des traces de murs. Un fossé isole la butte au Sud. Un puits est taillé dans le roc.
Deux tombes allemandes de la fin du XIX° siècle sont visibles à proximité du puits. J'ignore la raison de cette insolite présence en ces lieux...


ACCÈS

Laisser le véhicule à la gare SNCF de SOULTZBACH-LES-BAINS / WHIR-AU-VAL. Traverser la voie ferrée et suivre à pied ( circulation réservée aux riverains) la petite route qui même à une ferme isolée en limite de forêt. Là, suivre le fléchage du Club Vosgien, 10 minutes de marche. Attention, le sentier est mal entretenu et il faudra vous glisser entre les ronces et les vestiges d'une clôture en bois d'une propriété voisine qui s'est partiellement effondrée dans ce chemin.

VUES DU SITE



Croquis réalisé sur place




Vue générale




Eboulis




Trace de murs




La basse-cour




Sentier d'accès aux parties hautes






Partie intermédiaire




sommet de la butte




sentier périphérique




Le puits




Emplacement des logis






Les deux tombes