samedi 2 août 2014

CITADELLE DE LA MOTHE

LA CITADELLE DE LA MOTHE (52) :


SYMBOLE DE LA RÉSISTANCE LORRAINE A LA FRANCE


Un épisode tragique éludé des programmes officiels d'enseignement de l'Histoire de France.

SITUATION

La cité de LA MOTHE se trouve sur la commune de SOULAUCOURT-SUR-MOUZON (52) à 506 mètres d'altitude.



HISTOIRE

Le château de LA MOTHE est fondé en juillet 1258 à l'initiative de THIBAUT II de BAR sur une terre prise aux champenois. A l'époque le château se nomme SAINT-HILAIREMONT.

A la réunion des duchés de BAR et de LORRAINE, la ville de LA MOTHE c'était constituée autour du château. Cette cité allait devenir la ville la plus puissante de LORRAINE après NANCY. En 1506 et en 1580 au château se réunit l'assemblée pour la rédaction des coutumes du BASSIGNY qui était terre Lorraine.

Vers 1600, la citadelle est achevée. Elle englobe la ville avec au centre le château et une église collégiale.

CHARLES IV de LORRAINE épouse la cause de l'Empereur germanique lors de la Guerre de trente-Ans. Le duché est occupé par les Français à l'exception de LA MOTHE qui résistera aux envahisseurs. Après 141 jours de siège, la ville se rend au Cardinal de RICHELIEU le 26 juillet 1634. Revenue au duc le LORRAINE en 1641, la cité est à nouveau assiégée du 25 juillet au 31 août 1642. Elle sera libérée par les troupes lorraines qui viennent d'écraser l'armée Françaises à LIFFOL-LE-GRAND (88).

LA MOTHE est à nouveau assiégée de décembre 1642 à mai 1643 ( mort de LOUIS XIII). MAZARIN ordonne à MAGLALOTTI de reprendre le siège de LA MOTHE à compter du 4 décembre 1644. MAGLALOTTI y perdra la vie. Les assiégés, environ 3 000 personnes manquent de tout, ils subissent l'assaut des bombes qui sont ici utilisées pour la première fois en Europe. La famine et les maladies incitent les habitants à se rendre le 1er juillet 1645 après 205 jours de siège.

En violation des accords passés, MAZARIN ordonne la démolition de l'intégralité de la place. La population en est chassée après avoir été contrainte d'effectuer la destruction de leur cité. C'en est finit de l’indépendance LORRAINE. Le duché va vivre sous tutelle de l'occupant français jusqu'en 1766, date de son rattachement à la France.

A la création des département, c'est volontairement que l'on plaça LA MOTHE en HAUTE-MARNE et nom dans les VOSGES, car, encore à cette époque, la rancœur lorraine était encore bien vivace dans les esprits.

Le site de LA MOTHE a été classé Monument Historique le 4 octobre 2001.

Seulement...

A QUOI RESSEMBLAIT LA CITADELLE ?

Il y avait une ville, le château avec ses quatre tours, une église collégiale, son enceinte comprenait des courtines de 20 mètres de hauteur, une contrescarpe de 13 mètres, 8 Bastions dont un mesurait 30 mètres de hauteur, des glacis, le tout s'étendant sur 28 hectares et abritant 3400 habitants.




ASPECT ACTUEL

Sur la colline il ne subsiste que de rares vestiges mangés par une végétation omniprésente. Une porte dite « souterraine » a été restaurée. Çà et là, on a retrouvé des rues pavées, les bases de la collégiale, des moulins à vent, des vestiges d'habitation, mais la tâche entreprise par une association de sauvegarde est immense et le combat permanent contre la végétation qui réduit à néant tous les efforts consentis.

Sur l'emplacement du château, un monument fort ancien commémore le martyre de la cité.

ACCÈS



Depuis le village de SOULAUCOURT-SUR-MOUZON, une route conduit directement au site.

VUES DU SITE



La colline de LA MOTHE


La citadelle était une position stratégique exceptionnelle


Le monument


La porte de France


l'emplacement du château


Les rues pavées de la ville


La grande citerne mangée par la végétation


Base des moulins à vent


Emplacement de l'église


Parvis de l'église


Transept


Le cœur


Traces d'une habitation



Bastion VAUDEMONT


Vestiges des courtines


La porte souterraine


La rue d'accès de la porte souterraine avec rails pour chariots


Sous la porte souterraine


Vue générale de la porte souterraine, principal vestige

1 commentaire:

  1. Il faut que je parvienne à l'âge de 87 ans pour découvrir cet épisode héroïque et misérable de l'histoire de France et de Lorrainealors que j'ai passé mon adolescence à 24 km de La Mothe ! Honte aux censeurs

    RépondreSupprimer