mardi 27 juin 2017

ABBAYE D'AUTREY

L'ABBAYE D'AUTREY (88):



Cette abbaye est située au cœur  de la vallée d'origine de ma famille, la vallée de la MORTAGNE. Mes ancêtres y sont présents au moins depuis 1691 ( date butoir des archives conservées) dans les localités de HOUSSERAS, puis d'AUTREY, hameau de VUILLAUME-FONTAINE .

PLUS DE 800 ANS D'OCCUPATION RELIGIEUSE

SITUATION

l'abbaye d'AUTREY se trouve sur la commune du même nom. Elle borde la rivière La MORTAGNE à 325 mètres d'altitude. 


HISTOIRE

Nous somme ici dans une enclave de l’évêché de METZ. La fondation du monastère est due à l'évêque Etienne DE BAR au cours du XII° siècle. Le premier abbé, ANSELME dirige les lieux de 1172 à 1182. Bien que patronnée par Notre Dame, l'abbaye y cultive aussi le culte de SAINT-HUBERT dont elle détiendra une relique qui donnera lieu à un pèlerinage et une dévotion toujours en vigueur de nos jours.



L'abbaye d'AUTREY 

Le monastère va subir les vicissitudes de l'histoire locale. Lors de guerre d’expansion de la Bourgogne menée par CHARLES LE TEMERAIRE qui veut annexer la Lorraine afin de réunir ses terres d’origine aux Flandres, AUTREY sera en partie détruite. L'abbé Claude STEVENEL va restaurer les lieux entre 1737 et 1745. L'abbatial va alors prendre son aspect mi gothique, mi renaissance quelle affiche encore de nos jours. cher. Après les malheurs de la guerre de Trente Ans et la dure occupation française, c'est l'ensemble des bâtiments qui est reconstruit (1704, 1715). L'abbaye est alors occupée par les chanoines réguliers de la congrégation Notre-Sauveur, réformée par SAINT-PIERRE-FOURRIER. Le dernier abbé de l'abbaye, Barthélemy-Louis-Martin CHAUMONT DE LA GALAIZIERES est élu premier évêque de SAINT-DIE en 1777. 


Monseigneur de CHAUMONT, premier évêque de SAINT-DIE

Survient la révolution française, l'abbaye est vendue comme bien de la nation au citoyen COLOMBIER qui va y installer une tréfilerie. Il fait abattre le clocher roman, mais respecte assez bien le bâtiments canoniaux qu'il fait aménager en logements pour ses ouvirers. Dans l'église, il fait creuser un canal permettant de conduire la force hydraulique vers ses ateliers.

1856. Monseigneur CAVEROT, évêque de SAINT-DIE rachète l'abbaye afin de l'aménager un second petit séminaire pour renforcer celui de SENAIDE (88). Ce séminaire sera confié au chanoine MORQUIN. En 1906 l'établissement et touché par la loi de séparation de l'église et de l'état. L'abbaye est alors saisie pour être convertie en maison de retraite en 1912. Hôpital militaire durant le conflit mondial, l'abbaye redevient un séminaire à compter de 1931 quand Mgr FOUCAULT, évêque de SAINT-DIE rachète les bâtiments. En 1974 le séminaire ferme ses portes, faute d'élèves. En 1982 la communauté de moniales des Béatitudes s'installe dans l'abbaye.
AUTREY est classé Monument Historique successivement en 1911, 1931 et 1955. 



ÉTAT ACTUEL

L'abbaye, toujours en activité se compose d'une église abbatiale et de divers bâtiments. Elle est entourée par un vaste parc de style anglais.

ACCÈS

L'abbaye est ouverte au public durant la saison estivale, le droit d'entrée est minime. 


VUES DU SITE



Plan de l'abbaye (donné aux visiteurs)


Vue générale vers 1950 ( collection particulière)


Vue aérienne (collection particulière)


L'église paroissiale d'AUTREY ( l'abbatiale étant réservée à l'abbaye)


La porterie


L'église abbatiale



la cour


bâtiments abbatiaux


Le porche


coté Est des bâtiments abbatiaux


L'église


tympan


Détail du clocher


clocheton


la nef


Croisées d'ogives


Les autels


Les piliers



Chapelle SAINT-HUBERT


Pilastres


Statue de SAINT-HUBERT


Vue extérieure de la chapelle SAINT-HUBERT


Vestiges du cloître ( non accessible au public)



Coté Sud


PARC ET JARDINS


L'abbaye vue du parc



Deux aspects du parc


l'étang


Petit pont


Une marre


Statue


La bambouseraie


croix celtique


L'un des jardins

lundi 26 juin 2017

CHÂTEAU D'EUVEZIN

CHÂTEAU D'EUVEZIN (54):

ARCHÉTYPE DU CHÂTEAU LORRAIN

SITUATION

Le château d'EUVEZIN se trouve sur la commune du même nom, au centre du village, à environ 215 mètres d'altitude . 


HISTOIRE

La seigneurie est citée en 1403.On ignore si un château-fort existait déjà à cette époque. Le château actuel est érigé à la fin du XV° siècle. Il est équipé pour l'artillerie.





Les nobles DE ROSIERES

La construction de ce château est attribuée à Antoine de ROZIERES qui occupe d'importantes fonctions à la cour du duc de Lorraine. Il est président du tribunal dit "Des Grands Jours" siégeant à SAINT-MIHIEL (55). Antoine meurt en 1611. On ne connait pas l'histoire de ce monument dans ses détails. 

Le château subira de nombreuses modernisation comme l'actuelle porte édifiée au XVIII° siècle. Endommagé au cours du premier conflit mondial, EUVEZIN est classé Monument Historique le 29 mai 2009.


ÉTAT ACTUEL

Monument se composant d'un corps central muni de tours carrées à deux de ses angles, il possède des jardins construits en terrasse et un colombier. Des canonnières percent les parties basses du château.

ACCÈS

Ce monument privé ne se visite pas.


VUES DU SITE


Vue générale ( collection particulière)



Le château au cours de la guerre 14/18 (collection particulière)


Vue depuis la place de la mairie


Tour d'angle



Coté Est

jeudi 15 juin 2017

CHÂTEAU DE BRIXEY

CHÂTEAU DE BRIXEY (55):

AU PAYS DE JEANNE D'ARC

SITUATION

Le château de BRIXEY se trouve sur la commune de BRIXEY-AUX-CHANOINES, au lieu dit LE CHÂTEAU. Il domine le village à 430 mètres d'altitude . 


HISTOIRE

Ce château fort est cité en 1005. Possession de l'évêché de TOUL, c'est un château épiscopal à l'instar de VICHEREY (88) ou LIVERDUN (54) - voir ces noms. Il est occupé par la famille de BRIXEY. D'abord chanoine (1152) puis archidiacre en 1156, Pierre de BRIXEY coiffera la mitre touloise entre 1167 et 1192. il succède à Henri de LORRAINE. Pierre obtient le droit de battre monnaie à son effigie.






Denier toulois à l'effigie de Pierre de BRIXEY

Il trouve une solution au conflit opposant le comte de TOUL aux chanoines. Il fait reconstruire le château de LIVERDUN endommagé par le conflit. Pierre de BRIXEY va alors s'opposer au duc de lorraine MATHIEU 1er qui voudrait bien mettre son fils Thierry à la tête de la princerie de TOUL. L'évêque en appelle au pape ALEXANDRE III, qui, en lutte contre l'empereur Frédéric BARBEROUSSE ne peut intervenir utilement. Le siège d'archevêque de TREVES se trouve vacant en 1187. Deux candidats s'affrontent: FOLMAR qui est le candidat du pape et Rodolphe candidat de l'empereur et de Pierre de BRIXEY. Tous deux seront excommuniés, mesure annulée ensuite par le nouveau pape GREGOIRE VIII. En 1189, Pierre effectue un pèlerinage en terre sainte et meurt à JERUSALEM. 

Revenons à notre château. L'évêque Gilles de SORCY y consacre une chapelle en 1260. Au XIII° siècle, une bande de bretons commandée par Vautrin DE LAVELINE et Henry DE LAMOY écume la région. Les soudards s'emparent du château de BRIXEY qui devient leur base de départ pour leurs razzias. L'évêque fait alors appel au duc de Lorraine FERRY III pour déloger les brigands. Le château est assiégé et pris en 1257. On dit que deux cents routards furent exécutés, les rescapés s'étaient enfuis en BOURGOGNE. Il faudra attendre l'an 1392 pour que l'évêque Henri DE VILLE ordonne le reconstruction du château. Le château, tout comme son vis-à-vis GOUSSAINCOURT - voir ce nom, ne jouera aucun rôle dans l'épopée johannique. Les évêques Guillaume FILLATRE ( 1449 - 1460) et Antoine de NEUFCHÂTEL ( 1460-1495) y poursuivront les modernisations. C'est alors que la place est assiégée par les troupes bourguignonnes, prise et rasée. La forteresse ne sera jamais relevée et servira de carrière de pierre.


ÉTAT ACTUEL

Sur une motte, subsiste plusieurs vestiges de murailles ainsi que de nombreux éboulis sur le pourtour de l'ancienne forteresse.

ACCÈS

Il n'est pas possible d’accéder au château prisonnier d'une clôture grillagée.


VUES DU SITE



Croquis des ruines ( réalisation personnelle)



Vue aérienne (géoportail) - L'étoile matérialise l'emplacement du château


La vallée de la Meuse vue depuis la basse-cour du château (collection particulière)


La motte castrale ( panneau informatif, mairie de BRIXEY-AUX-CHANOINES)


Éboulis sous la basse-cour


L'ancienne collégiale de BRIXEY